En Aïkido Tori existe , mais pas Uke Le partenaire qui attaque celui qui va exécuter la technique est appelé par de nombreux pratiquants et professeurs: "UKE" (uké); celui exécutant la technique "TORI".

L'emploi du terme "UKE" vient du judo, et O SENSEI, le fondateur de l'Aïkido, n'a jamais employé ce mot, mais le terme "AITE" (aïté).

En effet, "UKE" sous-entend un sens passif; celui qui prête son corps à l'autre pour lui permettre de réaliser sa technique. Lui faisant parfois trop confiance, il est donc à la merci de "TORI" et prend donc des risques (accidents, blessures, ...), même en cas de maladresse involontaire.

"AITE" a un rôle actif. Il travaille en harmonie avec "TORI". Il est à la fois partenaire et adversaire. Son objectif est de permettre à "TORI" de travailler mais il doit s'efforcer de garder un contrôle sur la situation. Et ce, dans n'importe quelle circonstance!

On veille donc à protéger son corps (Aïkido = art de préservation de soi), et pendant que l'autre exécute la technique, on travaille aussi et on apprend.

Source: A. PEYRACHE (1984). "Traité didactique d'aïkido traditionnel". Chalon s/Saône. France.

Vous pouvez commander ce traité (254 pg) via la boutique EPA ou celle de votre dojo.